Accueil » Actualites Ofor » SEDHIOU : Un forage pour Diacounda et un château d’eau pour Médina Wandifa

SEDHIOU : Un forage pour Diacounda et un château d’eau pour Médina Wandifa


Vendredi 16 juin 2017

Le gouvernement à travers le Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement concrétise l’une des promesses tenues par le Président de la République, Monsieur Macky Sall lors du Conseil des Ministres décentralisé tenu à Sédhiou. La commune de Diacounda a étrenné son forage alors que celle de Médina Wandifa a bénéficié d’un nouveau château d’eau. Tout compte fait, ces ouvrages amélioreront les services au profit des milliers de personnes dans cette partie de la région de Sédhiou.

De nouveaux ouvrages s’ajoutent au patrimoine de l’hydraulique du monde
rural dans la région de Sédhiou. Cette région détient l’un des taux d’accès les
plus faibles au Sénégal. Par conséquent, plus de Sénégalais des villages qui seront raccordés auront l’accès à l’eau potable. Pour la première fois depuis les indépendances, les habitants de Diacounda, une commune située à
la confluence des régions de Sédhiou et de Ziguinchor peuvent s’en passer de l’eau des puits pour leur boisson. Combien de personnes, d’enfants, seront épargnés des maladies ?

Au plan économique, on est en droit de s’attendre que les activités génératrices de revenus fleurissent. Ce sont ces ouvrages que le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, et le Représentant de la Délégation de l’Union Européenne, le Directeur Général de l’ONAS, Monsieur Alioune Badara Diop, le Directeur Général de la SONES, Monsieur Charles Fall et le Directeur Général de l’OFOR, Monsieur Lansana Gagny Sakho ont visités le 27 avril 2017, dans le département de Bounkiling.

Le Projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans des zones rurales cadre parfaitement avec les ambitions fixées par les autorités dans la marche de notre pays vers la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD). Il est prévu la construction de
16 forages dont 3 à Diacounda. Le premier de cette commune est construit à Diamamboli. Son débit est de 64 m3/h. Cet ouvrage lève les contraintes d’accès à cette ressource dans 7 villages à savoir Yacko WOLOF, Yacko Diolas, Kamoghone Antenne, Kamoghone village, Diamamboli, Kankouléro et Diacounda.

 

Une promesse du conseil décentralisé à Sédhiou se concrétise. Les communes de Diacounda et de Médina Wandifa, dans le département de Bounkiling, région de Sédhiou ont reçu le jeudi 27 avril 2017 le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Monsieur Mansour Faye, le Directeur Général de l’ONAS, Monsieur Alioune Badara Diop, le Directeur Général de la SONES, Monsieur Charles Fall, le Directeur Général de l’OFOR, Monsieur Lansana Gagny Sakho. Ils se sont rendus dans la commune de Diacounda pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux du forage construit dans le cadre du Projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les zones rurales.

Il est prévu la construction de 16 forages dont 3 à Diacounda. Le premier de cette commune est construit à Diamamboli. Ce forage a un débit de 64 m3/H. Il va desservir 7 villages à savoir Yacko Oulof, Yacko Diolas, Kamoghone antenne, Kamoghone village, Diamamboli, Kankouléro et Diacounda. 60.000 bénéficiaires Au-delà de ces localités précitées, 360 villages seront raccordés dans le cadre de ce projet dans les régions de Sédhiou, de Kolda, et Tambacounda où seront construits 10.000 ouvrages d’assainissement pour 60.000 bénéficiaires.

Selon le chef de la Coopération de l’Union Européenne, au Sénégal et en Gambie, Monsieur Marc Bouvey, le Projet PEPAM-UNION Européenne va contribuer au bien-être des populations sénégalaises notamment celles de Sédhiou, de Kolda et de Tambacounda. Au regard des retombées socio-économiques de ce projet, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Monsieur Mansour Faye a magnifié l’appui constant de l’Union Européenne. Mais avant Diacounda, la délégation était à Médina Wandifa, une agglomération en pleine expansion. Cette ville dispose d’un nouveau château d’eau réalisé avec le Budget Consolidé d’Investissement (BCI).

La réalisation du château est à inscrire sur le registre de la concrétisation d’une des promesses du Conseil des Ministres décentralisé à Sédhiou.  « Ce château d’eau est une promesse tenue par le chef de l’Etat, son Excellence Macky Sall. Aujourd’hui, ce château d’eau est opérationnel. L’eau est disponible. Il ne reste quelques détails à régler », constate le Ministre. Le Maire de Médina Wandifa lui a emboîté le pas lorsqu’il déclare : « le Président de la République, a maintenant soulagé 14.000 habitants. Aussi, les populations des localités de Dienné, de Karcia, de Dassilamé peuvent s’attendre à avoir l’accès à l’eau potable. En réalité, le Ministre a promis des réponses à leurs doléances qui tournaient autour de la réhabilitation des ouvrages hydrauliques et de la construction de nouveaux forages.